OBJECTIF - ACTIVITE

 source : article 3 des statuts de l’AM4 adoptés en 1986

 

 

[…]

 

Mi Mès Manmay Matinik a pour but :

 

  • D'étudier les traditions et arts populaires martiniquais, plus particulièrement les formes de combat populaire (danmyé), l'expression culturelle bèlè, kalennda et autres danses voisines, les tambours et autres instruments de création martiniquaise (tanbou bèlè, tanbou dibas, tanbou débonda, ti bwa, chacha…)
     
  • De tout mettre en œuvre afin de les préserver du dénigrement, des déformations apprauvissantes et de la médiocrité, de l'utilisation malhonnête et de la destruction.
     
  • D'œuvrer efficacement à leur adaptation, leur affirmation et leur développement dans les conditions de notre époque.
     
  • De travailler à l'unité de tous ceux qui portent une contribution positive à la défense et au développement des traditions et arts populaires martiniquais.
     
  • De contribuer, ce faisant, à la revalorisation et à l'épanouissement de la race noire et de ses créations, à l'équilibre et au développement de la personnalité martiniquaise, au progrès des couches populaires martiniquaises, à l'enrichissement de la culture progressiste universelle.
     
  • De contribuer, ce faisant, à l'éducation et à la responsabilisation de la jeunesse, à la culture contre les fléaux que sont l'absence d'idéal, la drogue, la délinquance, le désespoir face au chômage.

 

[…]

 

Les activités de l'association se développent autour de 3 axes principaux :

 

  • La recherche, l'étude, la codification : axe de travail fondamental, permettant de recueillir et de transmettre l'héritage. Dans ce cadre la communauté des Anciens, poto-mitan de notre tradition, joue un rôle fondamental. Mais il faut aussi développer l'étude des documents livresques et les rencontres avec les autres peuples de la diaspora.
     
  • La formation du plus grand nombre de pratiquants à travers les entraînements et la réflexion dans les écoles associatives, et à travers la fréquentation des espaces de vie du DKB (swaré bèlè, animations diverses …).
     
  • L'implantation et le rayonnement larges et profonds du DKB au sein de la population martiniquaise par :
    • L'organisation ou la participation à l'animation des swaré bèlè.
    • Les animations fèmen lawonn (il s'agit de manifestations DKB avec la disposition des assistants en cercle autour des pratiquants) lors des fêtes patronales, festivals ...
    • L'encadrement d'activités d'initiation: stages divers, dans les centres de vacances, les Associations, l'Éducation Nationale…
    • Les spectacles axés sur le traditionnel ou sur la création dans des conditions valorisantes pour le DKB.

 

les publications (disques, livres, articles, tracts, conférences …), émissions (radio, TV …) et documentaires divers.

 

ORGANISATION

Cliquez ci-dessous pour télécharger l'organigramme de l'AM4

Organisation.pdf
Document Adobe Acrobat [180.3 KB]